Sully

Réalisation : Clint Eastwood

Scénario: Todd Komarnicki

Date : 2016 / F

Durée : 96mn

Acteurs principaux : Tom Hanks (Chesley Sully Sullenberger), Aaron Eckhart (Jeff Skiles, le copilote), Laura Linney (Lorrie Sullenberger, l’épouse de Sully)

SA/HA

Mots-clés : décision – expérience – équipe − normes – présomption

 

 

L’exploit réalisé le 15 janvier 2009 par le pilote de ligne Chesley Sullenberger au commande d’un A320 : l’amerrissage de son avion sur l’Hudson, restera dans les annales de l’histoire de l’aéronautique. En cause, un vol d’oiseaux sauvages ayant provoqué la mise hors d’usage des deux réacteurs, peu après le décollage. Sully disposa d’un peu plus de deux cent secondes pour comprendre qu’il irait au crash avec les 155 occupants de l’avion s’il optait pour un atterrissage sur les deux aéroports de proximité, comme la Tour de contrôle le lui enjoignait. Cet amerrissage, face aux gratte-ciels de New-York put rapidement mobiliser les secours. L’accident ne fit aucune victime en dépit du froid extérieur et de la température glaciale de l’eau. Brutalement promu à la dimension de héros par l’effet de la télévision, répétition dramatique, cette fois heureuse de l’attentat des Twin Towers intervenu en mars 2001, Sully et son copilote, Jeff, ne tardèrent pas à subir l’inquisition du Conseil National de la Sécurité des Transports, la redoutable CNST. En effet, les simulations de l’accident par ordinateur et par vols simulés développaient la thèse d’un atterrissage qui aurait été possible, sans problème, sur une des pistes mises à disposition en urgence…

L’exception et la présomption de culpabilité

Clint Eastwood a réalisé une mise en scéne efficace, attractive pour tous les publics. Lors de l’achat du DVD, le jeune caissier de la Fnac manifestait son enthousiasme à sa collègue, à propos de ce film.

Via les Assurances, des intérêts énormes sont en jeu lors d’un accident d’avion et la pente habituellement prise est celle de trouver un bouc émissaire, là où la fatalité est représentée par un vol d’oiseaux. Il est habituel que la présomption de culpabilité l’emporte quand l’événement indésirable dérange les Pouvoirs en place. Dans le cas de cet accident-sauvetage, il convient de retenir l’effort de solidarité amplifié par l’émotion.

Sully vit un stress post-traumatique, avec la vision d’épouvante de l’avion se crashant dans les gratte-ciels. Il s’efforce de le dépasser en courant dans les rues.

En marge de la prouesse de Sully, il est possible de mettre en valeur plusieurs enseignements. Comme le dit en conclusion une des responsable de la Commission d’enquête, revenue de ses préjugés, en s’addressant à Sullenberger : « Il y a toujours une inconnue dans une équation. Si l’on vous sort de l’équation, ça ne fonctionne pas». Si l’impossible a eu lieu, c’est grâce à l’inconnue constitué par le choix éclair pris par Sully. Ce à quoi, tout aussi justement, le pilote peut rétorquer : « Il ne s’agit pas seulement de moi, mais de tous».

Cette histoire souligne donc, en les associant, l’esprit de décision et l’expérience. Elle montre aussi combien l’adéquation aux normes opposables fonctionne dans le sens de la présomption de culpabilité. Les responsables de la commission d’enquête négligent par leur simulation en laboratoire ce que Sully appelle le « facteur humain ». Le pilote aura, face à la terrible CNST, besoin des mêmes qualités de discernement et de sang froid mobilisées par la situation de catastrophe imminente. Il lui faudra se battre avant que la Commission admette que les essais simulés avaient été réalisés jusqu’à 17 fois pour un des deux aéroports pour aboutir, en dehors de tout contexte perturbant ! Les experts s’étaient également trompés quand ils avaient estimé qu’un des deux moteurs, tombé dans l’eau profonde puis retrouvé, aurait pu ‘‘repartir’’.

Au final, Sully et Jeff peuvent s’accorder sur une conclusion : ils ont fait leur boulot ! Parfois, le travail demande de décider vite, d’improviser, d’enfeindre les règles en usage. Mais, il n’est pas de faire preuve de créativité dans une société qui voudrait supprimer l’imprévu.

Copyright © 2017 area31.fr - Tous droits réservés
AREA 31 - Association de Recherche clinique et d'Entraide en Alcoologie