Thèmes du lundi  |  du jeudi  |  du vendredi      

Séparation, deuil, continuité et renouveau

 Après 16 ans de bons et loyaux services comme inspiratrice et psychothérapeute du groupe des familiers, Rosane a fait valoir ses droits à « la retraite ».

Depuis le commencement de l’activité, en 1989, nous n’avons eu que deux psychothérapeutes pour couvrir ce besoin. Catherine Dangelser s’apprête à prendre le relais.

Rosane, comme Georges, a toujours été là, constante et discrète. Elle avait été intervenante, avec Margot B, à nos journées publiques. Elle ne les manquait pas, comme auditrice. Elle a eu l’occasion de participer à des rencontres avec l’Agence Régionale de Santé qui s’appelait autrement, à l’époque. Parmi le florilège des encouragements dont nous avons bénéficiés, elle avait pu entendre, avec le sourire, une des responsables administratives, que l’Administration ne voyait aucun inconvénient au contrat d’objectifs que nous lui proposions, à la nuance près que nous n’aurions, de sa part, aucun moyen pour les atteindre. Par la suite, les choses ont un peu changé, l’ARS nous procurait un budget correspondant à un dixième environ des besoins financiers incompressibles. Elle témoignait ainsi de sa bienveillance à l’égard des personnes en difficulté avec l’alcool et de leurs familles.

Pour sa dernière séance, Rosane propose un thème de circonstance, riche de réflexions possibles : le deuil. Ce thème fait d’ailleurs écho à la thématique de la dernière réunion de Bénédicte : La séparation. Á bien regarder, la conclusion de « Vivre avec l’alcool, devenir acteur de ses choix », dont le texte a été remis à l’éditeur érès pour une mise à disposition à la fin Août, fait explicitement référence à la transmission. C’est à Catherine Dangelser de prendre à présent le relais.

Nombreux parmi les participants des autres groupes de parole, sont ceux à avoir eu des enfants qui ont souffert de l’alcool, qui ont été concernés à leur tour par des conduites addictives. Ils avaient eu à se positionner, étant enfants, par rapport à des parents difficiles, notamment alcooliques. Nous leur demanderons, une fois n’est pas coutume, de participer à cette réunion sur le deuil. La séance illustrera la transmission, tout en précisant les attentes et les besoins. L’AREA donne donc rendez-vous aux adhérents intéressés par les interactions intergénérationnelles et les enjeux familiaux, à la réunion du mercredi 20 juin à 18 heures.

Au revoir Rosane, un grand merci, et…bonjour Catherine !