Conférence organisée par l'Area31 le Jeudi 25 Octobre 2018

 

Que faut-il entendre par le mot « spiritualité » et le terme de « croyance » ? Il semble bien qu’il faille les décliner au pluriel ! En quoi, donc, les spiritualités et les croyances concernent-elles les problématiques où l’alcool devient préjudiciable ?

Le professeur Gérard Ostermann (30mn) s’efforcera d’illustrer le concept de spiritualité et de l’examiner comme élément de dépassement de la problématique alcoolique.

Le docteur Henri Gomez (30mn) apportera son propre éclairage sur la thématique de la soirée.

Son dernier ouvrage « Vivre après l’alcool, devenir acteur de ses choix » sera mis à disposition, ainsi qu’un livret centré sur la réflexion mise en discussion.

Le débat, avec le public diversifié attendu, sera un élément essentiel de l’intérêt de cette soirée, qui s’inscrit dans une séquence de conférences-débat, après le débat sur "Les pièges de l’empathie" du 16 Avril dernier, avant celui sur « Autorités et addictions » du vendredi 7 décembre prochain, avec le sociologue et économiste belge, Alain Eraly.

 


 

Conférence organisée par l'Area31 le Vendredi 7 Décembre 2018 

 Conférence et débat avec Alain Eraly, sociologue et économiste (Bruxelles) et Henri Gomez, alcoologue (Toulouse). Mr Eraly effectuera une conférence de trois-quarts d’heure. Un diaporama de 15 minutes permettra au Dr Gomez de faire le lien entre la problématique de l’autorité dans la société et celle des addictions.

       Sur le fond, le déclin de l’autorité et le recul du respect des règles communes de sociabilité coïncident avec une progression continue d’un contrôle social dont il sera intéressant d’analyser les déterminants et les aboutissants. Derrière le déclin de l’autorité se dessine le pouvoir accru de l’arbitraire tant au niveau des Institutions que dans la Société civile. Les addictions trouvent un terreau particulièrement favorable à leur développement. Les addictions sont, à la fois, un moyen d’anesthésier, de faire consommer et de soumettre ceux qui en relèvent, tout en les sanctionnant comme utilisateurs. Comment restaurer une autorité favorable aux personnes concernées par les addictions et au-delà à la population? C’est une interrogation citoyenne et un défi républicain à relever...