Réalisation : Martin Scorsese

Scénario : Laeta Kalogridis, d’après le roman de Dennis Lehane

 

Date : 2010         EU         Durée : 138 mn

Acteurs principaux :

Leonardo Dicaprio : Teddy Daniels

Mark Ruffalo : Chuck Aule 

Ben Kingsley : Docteur Cawley 

Michelle Williams : Dolores Chanal 

Emily Mortimer : Rachel Solando 

                                                                                    

Mots-clés : thriller – psychologique -enquête – suspens – traumatisme – vérité 

shutterisland

Ce thriller psychologique se déroule en 1954 où Teddy Daniels et Chuck Aule, deux officiers du corps fédéral des marshals, débarquent sur une île qui se nomme « Shutter Island ». Sur cette île, se trouve le centre de détention psychiatrique Ashecliffe où sont enfermés les patients les plus dangereux. L’objectif de leur mission est d’enquêter sur la mystérieuse disparition d’une des patientes de cet hôpital du nom de Rachel Solando. Elle a été internée car elle aurait noyé ses trois enfants. La question à se poser est : comment aurait-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Le seul indice dont disposent les deux officiers à propos de cette disparition pourrait être un bout de papier où est griffonée une suite de chiffres mêlée à des lettres.

Martin Scorese, le célèbre réalisateur, semble adopter les caractéristiques d’un polar aux accents retro. La progression donne une toute autre dimension. 

« Ce qui fait, sans aucun doute, en grande partie la réputation de Shutter

Island c’est la complexité de son intrigue, tortueuse à souhait, qui parvient sans cesse à égarer le spectateur quand il commence à peine à retrouver ses repères et à s’orienter. »

Au premier plan, nous avons les deux marshals qui essaient de résoudre l’enquête à propos de la fameuse disparation de Rachel Solando mais plus nous avancons dans le film et plus l’intrigue et l’enquête passent au second plan. Par la suite, elle laisse place à l’évolution de l’état de conscience du personnage interprété par Leonardo DiCaprio dont nous pouvons ressentir ses tourments et traumatismes. Vérité et prise de conscience apparaissent à Teddy Daniels durant sa visite de l’hôpital psychiatrique finissant par nous dévoiler la véritable identité de ce personnage, qui semble avoir refoulé des souvenirs indispensables à la compréhension de son passé. 

Ainsi Shutter Island nous perd dans un labyrinthe mental hypnotisant et prenant. Le deuil, le traumatisme et la culpablité sont représentés avec réussite, nous vivons les émotions avec Teddy Daniels et tout comme lui nous cherchons à connaître la vérité. 

La psychiatrie, univers carcéral ; la vie mentale comme prison Dans les années 1900, les personnes atteintes d’une maladie psychique sont des écartés voire même des oubliés de la société. Il était admis de les transformer en légumes par la lobotomie. Dans Shutter Island, le Docteur Cawley essaie d’aider ses patients par d’autres méthodes. Les personnes internées avaient la possibilité d’évoluer. Le Dr. Cawley laissait une liberté à la prise de décision au patient. Selon lui, il est persuadé qu’on peut travailler avec le cerveau, plutôt que contre le cerveau. Le personnage inteprété par Ben Kingsley était dans le nonjugement avec ses patients, il avait confiance en la capacité de chacun à changer. Il a mis en place des thérapies innovantes et créatives ; plutôt que de passer par des méthodes radicales. 

Une citation du film : « Qu’y a-t-il de pire ? Vivre en monstre ou mourir en homme bien ? ». 

Sans doute, peut-il se concevoir une alternative moins tranchée.