Thèmes du lundi  |  du jeudi  |  du vendredi      

1er Mars 2021

En consultation, une patiente s’est exclamée : « J’ai peur de tout ! ». J’ai trouvé que sa confidence justifiait une mise en discussion.

Avant d’aborder la question, je vais vous raconter une partie de ma matinée. Elle pourrait faire peur. Hier, mon épouse n’a pu réaliser des transactions élémentaires à notre agence bancaire de quartier, au nom du principe de précaution. Alors que nous sommes clients de cette officine depuis son ouverture, le nouveau responsable n’a rien voulu entendre. Mon épouse qui gère ce secteur de l’activité n’avait pas de procuration ! Je me suis rendu à l’Agence ce matin. J’ai rencontré une des trois personnes connues par mon épouse. En dépit de son amabilité et de son ordinateur, il ne lui a pas été possible de me remettre les chéquiers commandés ni de me donner le document qui m’aurait permis de donner procuration.

Dans le même temps, une dame plutôt âgée exprimait son étonnement à un élégant employé de ne pouvoir retirer l’argent des courses, alors que sa carte bancaire n’était pas bloquée. Il lui été proposé de se déplacer au centre-ville, à la maison-mère, pour disposer de ce qu’elle souhaitait. En quittant l’établissement, j’ai vu avec satisfaction que la dame prenait l’initiative d’entrer dans le bureau du Directeur de l’Agence pour s’expliquer avec lui.

Je me suis rendu, en suivant, au magasin de fournitures médicales où je me sers. Deux vieux messieurs triaient des déchets à proximité. Ils m’ont expliqué que le magasin avait fermé depuis trois mois.

Ainsi va le monde ! J’ai pu trouver un autre magasin de fourniture médicale dans le quartier. C’était un jour de livraison. Je devrai repasser après-demain.

Cette disgression me permet d’exprimer une « peur » et de la faire disparaitre en la racontant.

Tout vous fait-il peur ?

D’où vous vient cette peur ?

Qu’est-ce qui vous fait le plus peur ?