Thèmes du lundi  |  du jeudi  |  du vendredi      

Lundi 21-10-2019

La Dépêche de Toulouse du 16 octobre attire l’attention (parmi de nombreuse autres informations) sur deux points. Le premier concerne des évolutions dans l’offre de soin en médecine de première ligne. Le président de l’Ordre des médecins de la Haute-Garonne, Stéphane Oustric, commente ainsi les arrivées récentes de jeunes médecins dans le nord Aveyron : « Il n’ont pas de centre hospitalier proche, les conditions climatiques sont rudes mais ils ont su créer un tissu de vie très agréable. Aujourd’hui, le choix des jeunes professionnels se fait avant tout en fonction du cadre de vie. Ce sont d’excellents professionnels qui ont une vraie dimension empathique mais ils donnent des règles à la qualité de leur exercice. Ils ont compris que s’ils se sentent bien, ils soigneront mieux leurs patients ». Ces observations sont très justes. Elles pourraient être complétées par de nombreuses autres dispositions qui conforteraient la qualité des prestations avec un meilleur coût pour la Collectivité.

Un autre article a attiré mon attention. Deux frères partis acheter un sandwich, dans la nuit de samedi à dimanche, aux Sept-Deniers, ont été tabassés à coups de barre de fer pour avoir refuser d’acheter du cannabis. Une photographie en couleur montre, le long d’un amas de feuilles, plusieurs grosses taches de sang dispersées sur un trottoir. Le trait d’union entre ces articles est bien la qualité de vie. Comment analyser la qualité de vie en la rapprochant de l’alcool, des substances psychoactives et des addictions ?

Le premier article souligne l’importance du cadre de vie dans la sensation de bénéficier d’une vie agréable. Le nord Aveyron mentionné évoque la beauté d’une nature respectée, l’absence de pollution aérienne, la tranquillité des relations. Le second article fait contraste ; pas tant pour le fait que l’action soit intervenue en ville, mais parce que l’insécurité s’est concrétisée par une violence extrême qui va bien au-delà de l’exigence folle d’imposer l’achat d’une substance psychoactive.

La qualité de vie fait intervenir de nombreux facteurs extérieurs, matériels et comportementaux. Elle renvoie, pour une partie décisive à nos choix de vie et à la façon dont nous nous positionnons par rapport à tout ce qui influence, d’une manière ou d’une autre, notre quotidien.

Que faites-vous concrètement pour bénéficier d’une bonne qualité de vie ?