Dernières nouvelles :

Calendrier du Groupe des Familiers pour 2017-2018 : ici

Calendrier de l'Atelier Cinéma pour 2017/2018 : voir ci-dessous


 Nouvelles fiches Cinéma : 

Eddie the Eagle , 

Workers (une vie de chien)

The Immigrant    ,   L'Enjeu (State of the Union)   I Wish (Nos voeux secrets) 

Ce qui nous lie  ,   Jane Eyre   ,  Comancheria


  • A partir du 2 Janvier 2017, toutes les réunions de groupe auront lieu dans les locaux du C3A au 55 rue de Cugnaux (au 2eme étage)
    • Les réunions de groupes du Lundi et du Jeudi démarrent à 18h
    • La réunion du Vendredi commence à 17h30

 

  • L’AREA a été reconnue Association d’Intérêt Général en Juin 2016

Les dons et les cotisations versés à l’AREA donnent lieu à une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 66%.

(si vous êtes imposable, votre don de 100 euros ne vous coûtera que 34 euros).

Pour la partie adhésions , suivre le lien  Droits ouverts par l'adhésion



  • Atelier Cinéma pour 2017/2018   au 55 rue de Cugnaux  

Cet atelier s'adresse aux adhérents de l'AREA. Le nombre maximum est de 10 participants, plus les organisatrices et soignantes.

L'inscription à l’atelier cinéma est obligatoire pour chaque séance.

Veuillez envoyer un mail d’inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Calendrier des ateliers cinéma :

le mercredi de 19h à 22h 

 

Dates ateliers cinéma 2018

10 janvier 2018

7 février 2018

7 mars 2018

11 avril 2018

2 mai 2018

6 juin 2018

4 juillet 2018

 

 Pour la description complète de cet atelier , suivre ce lien :  Atelier Cinéma


Pour consulter les dernières fiches de films , suivre ce lien :  Fiches Cinéma


                                         


video1

Pour consulter des vidéos explicatives, extraites de conférences des journées de Décembre , suivre ce lien : Accès aux Vidéos

 


Extraits de réunions:

" Le stage m’a permis de me retrouver, de faire une réflexion sur moi-même pour la première fois. J’ai pu prendre les outils qui me convenaient, adaptés à ma vision des choses. Je me sentais très forte. J’ai cru que j’allais y arriver toute seule. J’ai heureusement accepté d’écouter le conseil de venir en réunion. Le stage a été une seconde étape, après la consultation spécialisée et le groupe est une troisième étape qui n’a pas lieu de connaître une fin puisqu’elle représente une aide à penser et à se relier. "

A l’arrêt de l’alcool, il est impératif de réorganiser sa façon de penser et de vivre. Il est irréaliste − et de toute façon nocif − de revenir ‘comme avant’ puisque l’avant-alcool est ce qui a conduit à la période-alcool. Il est impensable de se satisfaire d’une abstinence ‘sèche’. Un travail d’élaboration psychique est indispensable si l’on entend disposer d’une vie de nouveau maîtrisée et enfin épicurienne.

Après la troisième journée d’alcoologie des AREA du jeudi 8 décembre 2011

L’ensemble des intervenants et des participants ont apprécié la qualité d’organisation de cette troisième journée d’alcoologie toulousaine, qui s’est jouée à guichets fermés. Notre responsabilité est désormais directement engagée pour faire vivre une alcoologie de réflexion et de pratique. Il s’agit de prendre en compte les différents aspects de la problématique alcoolique, addictions associées comprises. Avec la nouvelle collection BACCHUS, proposée par l’éditeur ERES, et deux ouvrages annuels à large thématique – Les groupes de parole en alcoologie, Les clés pour sortir de l’alcool (et éviter d’y retourner) pour cette année, nous avons pris date. Pour l’heure, notre méthodologie conçue pour l’efficience n’a pas rencontré le soutien contractuel des décideurs, même si le Président de la CPAM, physiquement présent, nous a assuré de son soutien, plusieurs fois vérifié. Le souci d’un bon usage de l’argent public s’écarte pour le soin psychique des tarifications privilégiant les actes techniques. La logique comptable a besoin d’être pensée à partir des pathologies intriquées. La crise est aussi une opportunité pour réaliser des avancées face aux pertes de chances et aux gaspillages induits par l’offre de soin actuelle

Daniel Settelen, a souligné la modification des configurations psychiques, sous l’effet des changements sociétaux. La norme, désormais, est caractérisée par les troubles et pathologies narcissiques, les organisations limites de la personnalité, avec une composante psychotique de plus en plus manifeste, faisant parler d’états limites-limites : E.L.L., un enfer et un défi pour la relation d’aide. Cela étant, le soin participe au changement des personnalités, à leur « névrotisation ».

Didier Playoust, s’appuyant sur son expérience de médecin alcoologue hospitalier, a décliné la notion d’efficience pour la rapprocher des intérêts des populations concernées. Elle ne consiste pas, assurément, à aligner le soin alcoologique sur celui des toxicomanes, en dépit de la part croissante des marginalisations et atomisations à l’œuvre dans le corps social. Le modèle médical n’est pas opérant malgré l’utilité de médicaments bon marché. L’alcoologie vise contradictoirement à faire cesser le symptôme en le faisant s’exprimer.

Henri Gomez a détaillé les principes et modalités du groupe intégratif, nouveau concept caractérisé par la présence active lors de ce temps collectif du clinicien aux trois temps de la démarche de soin : lors des premières rencontres, au temps institutionnel et, ensuite, pour l’accompagnement. Le GI, à ne pas confondre avec un G.I. casqué, selon la remarque d’Emmanuel Palomino, permet de couvrir le temps de l’alcool, le temps sans alcool et le temps hors-alcool, quand le sujet change véritablement de réflexes et de référents culturels. Ce groupe est également intégratif parce qu’il mélange des personnes différentes sur le plan de la personnalité et de l’appartenance sociale. Il est intégratif par la pluralité des grilles de lecture et des approches psychothérapiques. Il est enfin un groupe médiateur du lien, un groupe de psyCOthérapie et un groupe-école, pour les étudiants et les bénévoles de l’association auxiliaire du soin.

Lire la suite : Synthèse journée sur l'alcoologie

L’été, un été d’enfouissement, est passé.

D’ores et déjà, la seconde édition du Guide de l’accompagnement est disponible. Il s’agit, désormais, à partir du remarquable effort de mise en valeur consenti par Dunod, et des nombreux ajouts, de notre livre de référence. Ce Guide peut et doit accompagner la route des alcooliques qui décident de prendre leur vie en mains. Il devient la référence nécessaire pour toute personne qui se réclame de l’AREA.  Outre les vignettes qui relatent de nouveaux cas peuplant ce travail de présentation conceptuelle, trois apports sont à relever :

  • Le résumé du livre lui-même pour les « Lecteurs pressés », entendez les lecteurs érudits, saturés d’ouvrages, pour expliciter la réflexion de l’AREA, une réflexion dont l’originalité ne peut échapper, après cette simple lecture, y compris dans  la politique à mener pour révéler le défi de l’addiction alcoolique.
  • L’article – chapitre sur « Alcool et Justice » est une synthèse documentée qui peut être opposable à tout discours sur les relations entre Etat, Justice et conduites d’alcoolisation.
  • Le chapitre « Comment soigner » donne le cadre d’un soin alcoolique alternatif à l’offre actuelle.
Lire la suite : Edito d’automne